Parcours

Votre croisière de rêve en Corse ! Choisissez votre parcours.

Ajaccio - Bonifacio
Entre Ajaccio et Bonifacio, nous trouverons comme objectif, les nombreuses anfractuosités et criques de sable égarées au sein d’éboulis rocheux, véritables sculptures de roches usées par le temps, baignées d’un maquis sauvage et épais.

Avant tout sortir de cette magnifique baie profonde d’Ajaccio, et mouiller sous la tour génoise de Cacalu.
Balade au combien pittoresque dans des sous bois pour trolls. Viendont très vite les grandes plages de Cupabia, le village estival de Porto Pollo ou celui de Campomoro, autant de refuges pour des mouillages sereins ainsi que la possibilité de trouver des petits restos bien sympathiques. Difficile malgré tout de se priver de notre approvisionnement maison fait de produits locaux et frais ainsi que des plats tout préparés typiques que nous fournissons dans « option farniente » ; mais parfois cela a du bon de faire une escapade à terre.

Découvrons des univers rocheux Agulia une anse où à peine un voilier y trouve sa place. Nous le faisons !
Cala di Conca avec sa plage où l’on y va à pied tellement on peut s’approcher près du rivage, la pointe de Sénétose et son phare, l’anse de Tivella et son ours rocheux qui pêche avec sa grosse papatte des poissons imaginaires depuis la nuit des temps, Cala Longa, fine et profonde comme un appel à conquérir sa propre âme.

Après Tizzano et ses restaurants de poisson, nous déboucherons sur de vastes plages désertes, plage d’Argent, le domaine de Murtoli, le Lion de Rocapina, les iles aux Moines et iles de Brizzi, la baie d'Arbitru.
Des coins abris et criques toutes plus belles les unes que les autres.

Finalement, Bonifacio et ses bouches, avec pour aire de jeu, les îles Lavezzi. Ilôt isolé et convoité par les puffins et les touristes la journée, nous y viendront la nuit, lorsque l’île n’est plus peuplé que par ses fantômes.

Une Nature riche en espaces de mouillages sauvages, Piantarella, Cala di U Grecu, Lazzarina.
Calvi - Ajaccio
Entre Calvi et Ajaccio, nous trouverons comme objectif le golf de Porto avec sa réserve naturelle de Scandola, une réserve marine, sous marine et terrestre, phénomène géologique de premier ordre, assez rare dans le monde. Témoignage de la formation de la couche terrestre des premiers âges de la Terre. Pour se faire, nous entamerons le périple par un mouillage à la Revelata pour admirer le soleil couchant sur la Balagne qui rosit grenat sur ses flans. Belle étape à la voile qui nous portera sur la Baie de Crovani où persiste les traces d’une ancienne mine d’argent.

Galéria et sa rivière mythique pour ses bains dans des cuvettes polies par l’eau et le temps. A l’approche de la Réserve de Scandola, le souffle nous est coupé !
Ebahis nous pénétrons un site tout à fait fantastique. Alliance de grâce, de hauteurs, de torsions, des distorsions. Les roches sont comme figé dans une expression théâtrale et magique.
Rien ne sert de courir, prendre son temps devient notre leitmotiv, déguster ses minéraux là et déboucher finalement sur le Golf de Girolata.
Le site fortifié de Girolata, petit village isolé de pêcheurs que l’on ne peut rejoindre qu'en bateau et à pied, centre nerveux de toutes les randonnées du Parc Régional de la Corse. En face, Cap Cenino, ainsi que les calanches de Piana, classées patrimoine mondial de l’UNESCO.

Sortie sud de la baie de Porto, Capo Rosso, bloc rocheux de granit rouge, avec ses grottes sous marines et aériennes, le mouillage de Palau et son piton rocheux dressé tel un titan qui fait face aux cieux. Plus tard viendra Cargèse, village où une communauté grecque s’est exilée il y a fort longtemps, 2 églises se font face, une chrétienne, une orthodoxe. Des criques, des roches, des coins de paradis du mouillage avec la grande Nature majestueuse et verticale en bord de mer. Pour finir les Iles Sanguinaires et son coucher de soleil vif.
Bonifacio - Bonifacio
Entre Bonifacio et Bonifacio, il n’y a qu’hésitations et multiples possibilités à prendre une direction, c’est riche.

Au sud les iles Lavezzi et les iles de la Maddalena, archipel sur la côte Nord Est de la Sardaigne.
Cette proximité à la Corse nous entraîne à slalomer entre des iles et trouver des mouillages de rêves, sereins.
La Sardaigne est beaucoup plus développée question tourisme on peut ainsi facilement débarquer ici et là pour une gelata, un plat de pâtes et une ambiance bruyante dont les italiens ont le secret.
Si nous décidons l’isolement, les criques sont elles aussi accueillantes et belles.
Nous pouvons aussi décider d’aller plein Est vers la Corse et sa baie de Santa Manza avec ses falaises où une protection par grands vents nous est donnée. Les couchers de lune y sont magiques.

Plus loin la baie de Rondinara encore plus belle quand on la survole dévoile ses charmes au mouillage, son cabanon pour y prendre une pizza ou une collation.

Plus sauvage juste après Porto Novo puis vient la grouillante et clinquante baie de Santa Giulia. La plage de Palombaggia vous attire et vous débouchez sur les iles Cerbicales et la grande et profonde baie de Porto Vecchio. Là aussi haut lieu de dégustation de vins, charcuterie et autres spécialités. Toujours possible de les avoir à notre bord, dès le début de la croisière en prenant « option farniente », toute une liste de produits locaux et frais provenant de nos producteurs locaux.

Rien n’aurait pu nous empêcher aussi d’aller sur la côte Ouest et retrouver certains des lieux décrits dans le circuit «Vastsudo», entre Bonifacio et Ajaccio. Rien ne nous empêche également de plonger sur la côté ouest Sarde, pour découvrir là où le soleil disparait.
Calvi - Bastia
Entre Calvi et Bastia, nous trouverons comme objectif, Ile Rousse et la plage de l’Ostriconi aux abords directs du désert des Agriates. Ce site exceptionnel où plus aucune âme n’y vit, à part quelques vaches errantes, est jalonné de plages de sable blanc et fin qui rappelle des coins perdus du bout du monde. Nous découvrons alors pour les plus connues, la plage de Malfalcu, de Saleccia, du Loto, du Fiume Santu, autant de mouillages de rêve qu’il y a d’étoiles dans le ciel. A peine exagéré !

Une escapade sur St Florent, petit village typique sur les contre forts du Cap Corse où son vin de Patrimonio est réputé dans tout l’hexagone. C’est d’ailleurs l’un des nombreux vins que nous fournissons dans notre formule « option farniente ».

En remontant sur le Cap Corse, nous découvrons Nonza et sa tour perchée, la tour de Sénèque plus loin et pour découvrir au sommet du Cap Corse ; Centuri, village de pêcheur réputé pour ses langoustines. Ce Cap Corse haut lieu de cultes divers, de producteurs locaux en tous genres, miel, fromages, alcools distillés, là aussi tout un florilège de saveurs que nous proposons dans notre formule « option farniente », produits locaux exclusifs et de qualité.
Au bout du bout, l’ile de la Giraglia et cette anse où il fait si bon mouiller une nuit, l’Anse de Ste Marie.

En redescendant sur Bastia, une étape sur Macinaggio et ses iles Finocchiarola, réserve ornithologique, puis une halte culturelle sur Erbalunga où de nombreux artistes ont élus domicile.